skip to Main Content

Où Va La Technologie De La Post-Récolte Et De La Transformation?

andrew-barclay-addressing-staff

 

Andrew, content de vous revoir chez Wyma. Qu’est-ce qui vous a poussé à revenir après six ans d’absence?
La raison principale est que l’industrie dans laquelle nous travaillons me manquait. Ayant une formation d’ingénieur et une éducation rurale, j’apprécie beaucoup de travailler dans ce marché, avec une base de clients amicale et accessible, d’une grande intégrité, qui représente bien la communauté agricole dans tous les pays. Le départ du PDG précédent m’a donné l’opportunité de revenir en milieu d’année 2014 et j’ai apprécié chaque minute depuis ce moment-là.

 

Vous avez récemment voyagé à l’étranger pour rendre visite à des clients et vous rendre dans des salons. Avez-vous remarqué les tendances actuelles qui modifient la façon dont les cultivateurs et les professionnels du conditionnement conçoivent leurs opérations d’emballage et leur produit final?
Je n’ai pas encore totalement rattrapé mon retard, mais ce qui apparaît comme le plus évident est le besoin d’une automatisation de plus en plus présente dans toutes les fonctions de gestion des produits. Les propriétaires des usines de conditionnement demandent le contrôle opérationnel à distance, l’aide en ligne, la traçabilité et, encore plus important, la rentabilité. De plus, la prise de conscience envers l’environnement et le développement durable est de plus en plus grande : cela entraîne le développement de la technologie dans des secteurs tels que la gestion de l’eau, l’utilisation d’engrais, l’irrigation et la gestion des ressources physiques.

 

Quels sont les pays qui ouvrent selon vous la voie en termes d’emballage pour les légumes et de technologie de transformation? Pourquoi?
C’est difficile de répondre. Chaque pays a des facteurs déterminants différents en termes de clientèle, de régulation et de technologie propres à chaque pays. Mais, en général, les pays ayant les coûts de main-d’œuvre les plus élevés ont tendance à avoir les niveaux de technologie les plus développés parce que les pressions de rentabilité exercées sur eux sont plus importantes. C’est le cas en Europe et en Australie en particulier. Mais il est aussi intéressant de remarquer l’intérêt pour les lignes plus petites, pour encourager les produits locaux au niveau des consommateurs locaux, où les facteurs prédominants sont la fraîcheur, la proximité et le développement durable plutôt que la grandeur, l’automatisation et les faibles coûts.

 

Vous êtes toujours en affaires avec des clients que vous avez rencontrés pour la première fois il y a 15 ans lorsque vous avez acheté Wyma. Pouvez-vous nous raconter quelques réussites clé?
Je ne donnerai pas d’exemples individuels, mais c’est tout simplement super de retrouver des clients que je n’avais pas vus depuis de nombreuses années et de découvrir que, fondamentalement, la relation n’a pas changé, nous avons seulement tous quelques cheveux blancs en plus. Moi en particulier…! Le défi pour moi est d’essayer de reprendre contact avec les clients que je connaissais. Il faudra encore du temps.

 

Si vous étiez un cultivateur, un professionnel du conditionnement ou un exportateur cherchant à améliorer son usine ou à investir dans une ligne de lavage et d’emballage totalement nouvelle, quelles sont les principales questions que vous poseriez à votre fournisseur d’équipements potentiel?
Qu’ils vous montrent, et prennent le temps de vous faire comprendre comment les petits détails fonctionnent dans la ligne : comment le produit est-il amorti lorsqu’il passe dans des équipements à différentes contenances, comment l’eau est-elle gérée pour minimiser sa consommation, comment le produit est-il traité pour éviter des dommages, où est la pièce de rechange en cas de casse d’un composant, comment est utilisé tout le potentiel de l’automatisation, comment la main-d’œuvre est-elle réduite grâce à la technologie. Comment pouvez-vous, en tant que fournisseur, être mon partenaire dans le design et l’exploitation courante de l’usine ?

Qu’ils vous montrent la preuve des frais d’exploitation et de maintenance et le coût total pour posséder un produit. Dans ce secteur, les équipements fonctionnent dans des conditions difficiles. Eau, sable, parties mobiles, et pendant de nombreuses heures par an. Le coût du capital est un investissement important, mais pas autant que les coûts de fonctionnement.

Le fournisseur que vous choisissez doit s’engager à fournir une solution qui répondra à vos attentes. Celle-ci doit fonctionner et être efficace, et doit aussi durer dans le temps.

 

Pouvez-vous nous donner quelques aperçus de ce que les clients peuvent attendre comme nouveautés de la part de Wyma ces prochaines années?
L’intérêt principal pour Wyma pour les prochaines années est d’accroître sa capacité en ce qui concerne les solutions en ligne totales et innovantes et l’intégration du projet au niveau mondial, pour de petites ou grandes applications. Nous avons récemment largement investi dans des ressources pour l’automatisation et la R&D et nous sommes en partenariat avec différents partenaires stratégiques pour être en mesure d’offrir des solutions complètes au niveau de l’ensemble de la technologie au sein des entrepôts.

Je suis fier de la manière avec laquelle notre équipe continue à offrir son bon sens et des solutions pratiques, et développe des équipements robustes en collaboration avec nos clients au niveau mondial. Nous sommes loin d’être parfaits, nous ne sommes pas les moins chers, mais nous nous engageons à 150 % pour nos clients, et nous sommes convaincus que c’est là que nos clients obtiennent le meilleur.

 

Back To Top